"Rien de grave", Justine Lévy

Publié le par Carine Porret

Je ne connaissais pas l'identité réelle des personnages de ce roman...c'est surement ce qui m'a valu de trouver ce livre touchant, l'histoire de Louise et de ses interrogations sur sa vie, son manque de passion pour une relation qui ne la satisfait que pour son côté protecteur, des mots simples mais une histoire belle et triste...

"La vie est un brouillon finalement. Chaque histoire est le brouillon de la prochaine, on rature, on rature et quand c'est à peu près propre et sans coquilles, c'est fini, on n'a plus qu'a partir, c'est pour ça que la vie est longue"...voila la phrase qui cloture ce joli roman.

" Tu t'attendais à quoi ? je lui ai dit.
Tu crois que ça va être facile de me quitter ? Tu crois que je vais te laisser faire comme ça ? J'ai lancé le cadre par terre, le verre s'est brisé mais comme c'était pas assez j'ai bondi du lit et j'ai déchiré la photo, celle qu'il prétendait tant aimer, la photo de nous deux en mariés, beaux et légèrement ridicules, il y avait tant de monde qu'on ne connaissait pas à notre mariage qu'on est partis avant la fin.
Il a eu l'air triste, plus de la photo déchirée que du fait de me quitter. Il a toujours été fou avec les photos. Parfois je me disais qu'il n'aimait les choses de la vie que pour les voir un jour en photo.
Moi c'est le contraire, rien ne me fait plus peur qu'une photo de bonheur avec toute la quantité de malheur qu'elle promet, qu'elle contient, mais sans le dire, en cachant bien son jeu.
Je ne savais pas encore que c'était la meilleure chose qui puisse m'arriver, qu'il me quitte.
Comment j'aurais pu le savoir ? Il était toute ma vie, sans lui je n'existais pas."



Publié dans Bouquins

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article